dimanche 9 juin 2013

Vampire Slayer Mind

Coucou tout le monde !
Aujourd'hui, je veux vous parler d'un projet d'une future série sims menée par Ness.
Ness a écrite une histoire et elle souhaite transposer son histoire en série sims. Elle est actuellement à la recherche de personnes motivés et disponibles pour l'aider. Que ce soit pour le montage, le doublage, l'adaptation de son histoire en scénario, le tournage...


Cette série est une série sur les vampires.
Si ça vous intéresse, ça se passe ici : Vampire Slayer Mind
Je vous mets le prologue écrit par Ness :


Nenad - Bosnie - L’an 852.

Jasne Crakovak était tout près. Elle ferma les yeux. De sa cachette, elle pouvait entendre les préceptes de l’homme de Dieu. Elle était là, à attendre le bon moment, mais elle n’était plus sûre d’elle. Que dira-t-elle une fois qu’elle se retrouverait devant cette foule qui assistait au mariage de son bien-aimé ? Et, elle, pauvre servante, que pouvait-elle espérer de cet amour pour Danis de Bosnie, le futur Prince.

Un amour si puissant et pourtant si destructeur. Un attachement interdit et impossible qui la consumait depuis des semaines.

Son bien-aimé ne l’avait pourtant pas courtisé, enfin pas directement. Tout était passé dans leur regard. Elle savait pourtant qu’il était promis à une autre dame, cette noble Bulgare au sourire empli de cruauté et de vanité.

Jasne était devenue sa domestique. Devenir la camériste de la futur Princesse de Serbie était un honneur pour sa famille paysanne. Mais, Jasne, elle ne le voyait pas comme ça.

Il y a plusieurs semaines, alors qu’elle était à l’entretien du jardin de Damoiselle Kalinka, elle avait senti un œil insistant sur elle. Elle s’était retournée, avait levé le visage et l’avait aperçu. Il était là. Prenant appui sur la balustrade de roche, il l’observait et lui souriait. Il rentrait d’une bataille mené avec ses frères au Royaume de Byzance.

Durant les jours qui suivirent leur première rencontre, chaque moment était propice à l’effleurement de leur peaux, à l’apprivoisement de leur regard échangé à l’enrobée d’une porte ou de derrière une colonne de pierre.

Jusqu’à la veille du mariage, où par un pur hasard, ils se retrouvèrent dans la même pièce. Les mots n’étaient pas utile car ils comprirent tous les deux ce qu’ils éprouvaient.

Cette attraction qui les poussait l’un vers l’autre, ils ne pouvaient la combattre. Leurs cœurs les encourageaient à se laisser aller. Cette passion qui naissait entre eux était irrésistible. Quand leurs lèvres se touchèrent, ils eurent chacun un mouvement de recul. Seulement, tout était plus fort qu’eux et ils ne purent s’empêcher de renouveler ce baiser.

Les questions se bousculèrent dans leur esprit mais aucun d’eux n’avait envie d’y répondre. Ils profitaient du moment présent et de cette nuit qui s’offrait à eux.

Quand Jasne rouvrit les yeux, elle était toujours devant cette église, encore plus décidée que jamais à intervenir. Danis, renommé pour être le fils rebelle du Prince Vlastimir de Bosnie, se moquait des conventions et du protocole. Il ne lui avait pourtant fait aucune promesse, mais elle le savait, dès qu’elle ouvrirait les portes de ce sanctuaire, et avouerait à l’assemblée l’amour qui les liaient, il ne pourrait qu’approuver.

Elle ne saurait dire la force qu’il l’a poussée à entrebâillés les battants de l’église, ni par quelle magie, son pieds avança mais sans un bruit, elle entra. Personne ne la remarqua, car elle se fût discrète. Elle avait imaginé une entrée plus théâtrale mais la peur lui tenaillait le ventre.

Alors que Danis et Kalinka joignirent leurs mains pour l’échange des anneaux, le Prince Vlastimir fût l’éloge de ce mariage entre pays et présenta les futurs époux comme de jeunes gens déjà aimant l’un de l’autre.

Quand il eut terminé, on entendit seulement trois mots qui résonnaient dans la nef comme une insulte. « Non, c’est faux » cria Jasne.

Toute l’assemblée stupéfaite se retourna vers le narthex. Danis ne put s’empêcher de sourire à la vue de celle qu’il aimait réellement, ce qui n’échappa ni au Prince ni à la future épouse.

Danis regarda Kalinka dont les yeux devenaient noirs de colère :

- Duchesse, je ne peux vous épouser. Mon cœur appartient à Jasne. Je ne peux combattre ce sentiment qui m’anime depuis des semaines. Je suis sûr que vous saurez rendre un homme heureux, mais cet homme ne peut être moi…
-Ne faites pas cela, je vous en conjure…

Kalinka ne put finir sa phrase que Danis courait déjà dans la direction de sa bien-aimée malgré les avertissements de son père d’être renié du royaume et sous les regards ébahis des invités de noce.

Les amants bannis s’élancèrent vers la sortie de l’église quand la future épouse éconduite, enragea. Et au milieu de flamme qui naissait aux creux de ses mains, elle hurla d’une voix terrifiante :

-Je vous détruirais, je vous réduirais en poussière. Partout où, vous vous tairez, je vous pourchasserais. Vous n’aurez pas d’absolution. Il n’y aura aucune limite à ma haine. Le jugement s’abattra sur vous.

Alors que Danis et Jasne échangèrent un regard apeuré par les propos de la sorcière, cachée derrière un pilier des collatéraux, une femme vêtue d’une épaisse pèlerine à capuche souriait de la scène.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.